Dois-je signer un contrat?

OUI ! C’est très important et obligatoire !

En tant que jobiste, tu dois toujours signer un contrat, au plus tard au moment où tu commences à travailler. Le contrat doit être rédigé en 2 exemplaires: un pour l’employeur et un pour toi-même. Quand tu commences à travailler, outre un contrat de travail écrit, tu dois recevoir le règlement de travail de ton entreprise.

Quels sont les éléments qui doivent figurer sur le contrat de travail et le réglement de travail ?

  • Ton nom, ton adresse, ta date de naissance.
  • Le nom, l’adresse de l'entreprise.
  • La date de début et de fin d’exécution du contrat.
  • Le lieu d’exécution du contrat.
  • Une brève description de la fonction à exercer (le travail que tu devras effectuer en tant que jobiste).
  • La durée hebdomadaire de travail et l'horaire.
  • Le commencement et la fin de la journée ordinaire, le moment et la durée des pauses et les jours d’arrêt régulier de travail.
  • La rémunération et les éventuels avantages.
  • La date du paiement de la rémunération.
  • L’applicabilité de la Loi du 12 avril 1965 concernant la protection de la rémunération des travailleurs.
  • La commission paritaire compétente, à savoir le secteur dans lequel tu es occupé comme étudiant.
  • L’adresse et le numéro de téléphone du service médical de l’entreprise.
  • L’endroit où se trouve la boîte de secours, le nom de la personne désignée pour donner les premiers soins ainsi que l’endroit et la façon dont on peut l’atteindre.
  • Le cas échéant, les noms et les possibilités de contact des représentants des travailleurs, du Conseil d’Entreprise et/ou du Comité pour la Prévention et la Protection au Travail.
  • L’adresse et le numéro de téléphone de l’Inspection des lois sociales du district dans lequel tu es engagé.

Est-ce que je peux travailler au noir? 

NON ! C’est absolument interdit !
De nombreux employeurs offrent pourtant des jobs «au noir». Ceux-ci semblent rémunérateurs à première vue. Les éventuels avantages ne contrebalancent toutefois pas les nombreux dangers liés au travail au noir.

En travaillant au noir :

  • Tu n’es pas inscrit au registre du personnel.
  • Tu n’as pas de contrat.
  • Tu n’a aucune preuve juridique du travail presté chez cet employeur (exemple: si ton employeur ne te paie pas, tu n’as aucun recours contre lui !).
  • Tu n'es pas assuré contre les accidents de travail. En cas d’accident de travail, tous les frais seront à ta charge.
  • Travailler au noir signifie que ton salaire ne fait pas l’objet de versement d’impôts ou de cotisations à l'ONSS.

Rester au courant à propos de jobetudiant.be?

Inscrivez-vous à notre newsletter !